Actualités


Lundi 24 avril 2017

SANTÉ: Dr Barrette, vous me forcez à aller au privé…

Depuis le 15 janvier 2016, je n'ai plus de médecin de famille. Ma médecin est décédée et elle était ma médecin de famille depuis 30 ans. Je me suis inscrite sur une liste d'attente et on m'a répondu que je devais attendre environ 700 jours pour avoir un médecin. Environ 250 jours se sont écoulés et je n'ai pas de nouvelles pour un nouveau médecin.
Lundi 24 avril 2017

Désensibilisation allergique L’accès au traitement limité par l’abolition des frais accessoires

Depuis l'abolition des frais accessoires, certaines cliniques qui offraient des traitements de désensibilisation allergique à leurs patients ont mis fin à cette pratique. Si bien qu'un grand nombre de patients ne savent plus où se faire traiter.
Dimanche 23 avril 2017

Jusqu’à 556 jours pour trouver un médecin de famille

Selon Gaétan Barrette, la loi 20 est un succès parce que 560 000 patients ont eu accès, depuis son instauration, à un médecin de famille. rès d'un demi-million de Québécois attendent toujours de trouver un médecin de famille, et les délais moyens qu'ils mettront pour en trouver un sont très élevés, soit entre 404 et 556 jours. C'est ce que concluent le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, et son porte-parole en matière de santé, François Paradis, à partir de données que la CAQ a obtenues de la Régie de l'assurance-maladie du Québec par la Loi d'accès à l'information.
Samedi 22 avril 2017

TRANSFERTS EN SANTÉ: Bon débarras ? Pas si vite

Malgré l'enthousiasme avec lequel la ministre fédérale Jane Philpott a annoncé ses ententes de financement en santé, le Québec et le reste du Canada y perdent au change, confirment de nouvelles études publiées cette semaine. Le gouvernement Trudeau a beau avoir conclu un accord pour 10 ans, il risque d'être rattrapé au détour.
Samedi 22 avril 2017

Un vieux truc

Le commun des mortels avait découvert à l'automne 2006 un aspect du système de santé qu'on avait caché comme une maladie honteuse. Pour masquer une réalité passablement embarrassante pour le gouvernement Charest, le trop-plein des urgences était déversé dans ce qu'on appelait pudiquement des « unités de débordement ».
Samedi 22 avril 2017

Santé et services sociaux: La machine à dire non

Quand même la direction de la protection de la jeunesse, armée d'un jugement du tribunal, ne réussit pas à obtenir les services d'orthophonie et d'évaluation dont un enfant a un urgent besoin, ça n'a rien de rassurant pour les parents en attente de tels services.
Vendredi 21 avril 2017

Diminution de l’attente aux urgences Du camouflage de patients, selon des intervenants

Patients stationnés dans des salles de réunion. Chambres conçues pour accueillir deux patients qui en hébergent en fait trois. Congés donnés en vitesse à des malades… Afin de répondre à la demande du ministre de la Santé, Gaétan Barrette, de régler en une semaine le problème de l'attente aux urgences, les hôpitaux adoptent différentes approches qui s'apparentent à du camouflage de patients, soutiennent divers intervenants du réseau de la santé.
Mardi 18 avril 2017

Santé au Québec: le financement fédéral jugé insuffisant

Le Québec aurait dû tenir tête au gouvernement Trudeau en refusant de signer la récente entente sur le financement des soins de santé. La raison est fort simple : Ottawa payera une part de moins en moins importante des dépenses totales liées aux soins de santé au Québec d'ici 2026, date de la fin de l'accord.