Actualités


Samedi 25 mars 2017

Maltraitance en CHSLD Québec envisage la dénonciation obligatoire

Après avoir écarté l'idée depuis des mois, Québec songe à obliger les employés des CHSLD à dénoncer les actes de maltraitance dont ils sont témoin. L'histoire de la préposée aux bénéficiaires qui aurait maltraité 11 aînés du CHSLD de Beauceville alimente sa réflexion.
Samedi 25 mars 2017

Aide médicale à mourir Les malades « inaptes » au cœur d’une longue réflexion

Dans une démarche qui paraît faire consensus à l'Assemblée nationale, le gouvernement va demander à un groupe d'experts de se pencher sur les critères qui permettraient d'ouvrir l'aide médicale à mourir aux malades « inaptes », par exemple ceux atteints d'alzheimer, qui ne sont pas en mesure de prendre des décisions les concernant.
Vendredi 24 mars 2017

CHSLD de Beauceville Une préposée aurait maltraité 11 résidants

Onze aînés hébergés au CHSLD de Beauceville auraient été maltraités par une préposée aux bénéficiaires, poussée à la retraite récemment après avoir été dénoncée par deux collègues de travail, a appris La Presse. La direction de l'établissement a transféré le dossier à la Sûreté du Québec (SQ).
Mardi 21 mars 2017

Maltraitance des aînés « Un projet de loi incomplet »

L'ex-ministre libérale Marguerite Blais joint sa voix à celle de François Paradis, de la CAQ, dans une critique du projet de loi 115
Mardi 21 mars 2017

Aînés Rendons obligatoire la dénonciation de la maltraitance

Aujourd'hui, nous nous adressons à vous avec tout notre cœur et toute notre compassion pour nos bâtisseurs : les aînés du Québec. La protection des personnes les plus vulnérables est un devoir universel. Vous le savez, beaucoup de nos aînés vivent une situation de vulnérabilité qui s'exprime par la diminution des capacités physiques ou psychologiques, la perte d'autonomie, l'isolement et des fragilités de toutes sortes.
Mardi 21 mars 2017

Signalement obligatoire de la maltraitance Charbonneau n’est pas opposée

La ministre des Aînés, Francine Charbonneau, est ouverte à la discussion dans le débat autour du projet de loi 115 sur la maltraitance des aînés. Elle n'est pas fermée à l'idée que l'on puisse rendre obligatoire le signalement de mauvais traitements, mais prévient qu'il n'est pas facile de circonscrire cette obligation.
Vendredi 17 mars 2017

Marie Rinfret devient la nouvelle protectrice du citoyen

Les Québécois peuvent compter sur une nouvelle protectrice pour défendre leur droit d'obtenir des services publics de qualité.
Mardi 14 mars 2017

OPINION SYSTÈME DE SANTÉ Un éléphant dans un magasin de porcelaine

Qu'attend-on pour réagir avant qu'il ne soit trop tard ?