Actualités


Mardi 21 mars 2017

Aînés Rendons obligatoire la dénonciation de la maltraitance

Aujourd'hui, nous nous adressons à vous avec tout notre cœur et toute notre compassion pour nos bâtisseurs : les aînés du Québec. La protection des personnes les plus vulnérables est un devoir universel. Vous le savez, beaucoup de nos aînés vivent une situation de vulnérabilité qui s'exprime par la diminution des capacités physiques ou psychologiques, la perte d'autonomie, l'isolement et des fragilités de toutes sortes.
Mardi 21 mars 2017

Signalement obligatoire de la maltraitance Charbonneau n’est pas opposée

La ministre des Aînés, Francine Charbonneau, est ouverte à la discussion dans le débat autour du projet de loi 115 sur la maltraitance des aînés. Elle n'est pas fermée à l'idée que l'on puisse rendre obligatoire le signalement de mauvais traitements, mais prévient qu'il n'est pas facile de circonscrire cette obligation.
Vendredi 17 mars 2017

Marie Rinfret devient la nouvelle protectrice du citoyen

Les Québécois peuvent compter sur une nouvelle protectrice pour défendre leur droit d'obtenir des services publics de qualité.
Mardi 14 mars 2017

OPINION SYSTÈME DE SANTÉ Un éléphant dans un magasin de porcelaine

Qu'attend-on pour réagir avant qu'il ne soit trop tard ?
Mardi 14 mars 2017

CHRONIQUE ENTENTE SUR LES TRANSFERTS EN SANTÉ Le « high five » de Jane Philpott

Je ne peux pas dire que j'ai été terriblement étonné en apprenant que le Québec, l'Ontario et l'Alberta avaient signé à reculons l'entente sur la santé imposée par Ottawa. Ces provinces n'avaient pas le rapport de force pour obtenir davantage du gouvernement fédéral.
Lundi 13 mars 2017

Transferts en santé Il n’y a pas eu de photo

Le gouvernement Couillard a négocié l'entente Ottawa-Québec sur les transferts en santé un fusil sur la tempe. Dans ce contexte, il est difficile de voir comment il aurait pu obtenir mieux.
Lundi 13 mars 2017

CHSLD Herron Le comité des usagers démissionne en bloc

Les six membres du comité des usagers du centre d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) Herron, dans l'ouest de Montréal, ont démissionné en bloc le 28 février, se disant « incapables de remplir leur rôle de défense des droits des résidants dans le climat actuel ».
Dimanche 12 mars 2017

Aide médicale à mourir Que les médecins respectent le choix des mourants

Il n'existe qu'une seule fin de vie acceptable pour un malade apte et bien informé : celle qu'il choisira en toute liberté