Vendredi 22 mai 2020

Des CHSLD acceptent de nouveaux résidents atteints de la COVID-19


Thomas Gerbet - Radio-Canada - 20 mai 2020

« Les CHSLD sont un des pires endroits où ramener les gens », dénonce le Conseil pour la protection des malades.

Après plus d'un mois d'interdiction, les admissions ont repris en CHSLD afin de libérer des lits dans les hôpitaux. Mais dans le Grand Montréal, les nouveaux résidents prennent surtout le chemin des zones chaudes, où des places se sont libérées avec le nombre élevé de décès.

Georgette Major désespère d'obtenir une place en CHSLD depuis plus de six mois. Atteinte de multiples problèmes de santé, la dame de 74 ans n'en peut plus d'attendre dans un lit d'hôpital de l'Hôtel-Dieu de Sorel-Tracy, où elle a été admise le 12 novembre 2019.

"Ça fait 11 fois qu'on me change de chambre", déplore-t-elle. En intégrant un CHSLD, Georgette aimerait se sentir un peu plus chez elle. En raison de la pandémie, elle n'a même pas le droit de recevoir de visites à l'hôpital.

    Je trouve ça aberrant. C'est effrayant ce que je vis, je trouve ça très difficile.
    Georgette Major, à l'hôpital en attente d'une place en CHSLD

En date du 25 avril, 3187 Québécois comme Georgette attendaient une place en CHSLD. Mais aujourd'hui, pour intégrer un centre d'hébergement du Grand Montréal, mieux vaut avoir attrapé le coronavirus.

Les places qui se libèrent sont surtout dans les zones rouges des établissements, là où le virus a fait des ravages. 2509 résidents de CHSLD sont décédés de la COVID-19.

"L'orientation actuelle du ministère de la Santé et des Services sociaux est en effet de reprendre les admissions de cas confirmés dans les zones chaudes de nos CHSLD", indique Marie-Hélène Giguère, porte-parole du CIUSSS du Nord-de-l'Île-de-Montréal.

    Nous recommençons lentement, avec toutes les précautions nécessaires, à faire des admissions en zones chaudes uniquement pour des usagers COVID positifs. Pour le moment, nous ne sommes pas en mesure d'admettre des usagers qui n'ont pas la COVID.
    Jean-Nicolas Aubé, porte-parole du CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal

L'objectif de ces nouvelles admissions est de "libérer nos lits d'hôpitaux", explique Catherine Dion, porte-parole du CIUSSS de l'Est-de-l'Île-de-Montréal.

Comme les nouveaux résidents positifs à la COVID-19 sont admis dans les zones chaudes, "il n'y a donc pas d'enjeu de contamination pour ces personnes", ajoute le CIUSSS.

Pour lire la suite cliquez ici : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1704139/admissions-malades-liste-attente-chsld-covid-coronavirus